Relever le défi de la transition énergétique avec les eaux usées

Article de du vendredi 20 novembre 2020

JP Garufi

Chauffer les logements à partir d’énergies renouvelables est l’un des défis de la transition énergétique. La construction de l’usine de méthanisation de la station du traitement des eaux usées à Avignon va permettre la production de biogaz.

Relever le défi de la transition énergétique pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 est l’un des axes majeurs du Plan Climat régional « une COP d’avance ». La Région Sud met le cap sur le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Si l’on connaît le solaire, le photovoltaïque, l’hydraulique…, en revanche la production de biogaz grâce à la méthanisation reste méconnu. C’est pourtant une idée simple qui repose sur l’exploitation de nos eaux usées. Exemple à Avignon, avec le lancement récent de la construction d’une usine de méthanisation.

Chauffer 2 000 habitants

Le chantier de l’usine de méthanisation de la station des eaux usées de la Courtine à Avignon vise à la production de biogaz à partir du traitement des boues d’épuration. Le principe de la méthanisation est la production d’une source d’énergie, le biogaz, à la suite d’un processus de dégradation de matières organiques sans contact avec l’oxygène. Pour produire ce biogaz, l’usine utilisera comme matière première les 2 500 tonnes annuelles de boues d’épuration issues du traitement des eaux usées. Ces dernières s’élèvent à 29 millions de mètres cubes en provenance des réseaux des communes d’Avignon, du Pontet, des Angles et de Villeneuve-lès-Avignon.

La livraison de l’usine est prévue fin 2021 pour une mise en service dès 2022. L’objectif de cette réalisation est d’injecter du biogaz dans les réseaux des distributeurs pour chauffer pas moins de 2 000 habitants du Grand Avignon.

Titulaire d’une délégation de service public, la Société d’assainissement du Grand Avignon, filiale de Veolia, a la concession de la station de traitement des eaux usées de La Courtine. L’investissement pour la construction de l’usine se monte à plus de 8 millions d’euros. La Région participe à hauteur de 750 000 euros.

Pour faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur, une région neutre en carbone à l’horizon 2050 plusieurs défis sont à relever :

  • Réduire de 50 % la consommation d’énergie fossile de la région d’ici 2050 et permettre ainsi d’atteindre une équivalence entre la consommation et la production d’énergie ;
  • Mobiliser 100 % des énergies renouvelables disponibles à l’horizon 2050 (solaire, éolien, hydraulique) ;
  •  S’inscrire dans une démarche de maîtrise des consommations et couvrir l’intégralité des besoins énergétiques du territoire par les énergies renouvelables rassemblant les acteurs en organisant la connaissance et en mobilisant les citoyens.

Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background