L’insertion par l’art

Article de du lundi 14 septembre 2020

Il suffit parfois de changer le regard sur la jeunesse. Une dizaine de jeunes issus des centres éducatifs et d’insertion de Lamentin et Port Louis exposent leurs toiles au tribunal pour enfant de Pointe à Pitre. La peinture a été pour eux un vecteur de réinsertion

P. Gonfier (avec FJO)


Quand on parle d’eux c’est souvent pour évoquer ce qu’ils ont fait. Mais ce qu’ils ont fait avant, avant que l’institution judiciaire n’ait décidé de les placer dans des centres pour leur donner une nouvelle chance de se réinsérer dans la société avec de nouvelles orientations.

Insertion par l'art 2


©P. Gonfier

Mais en ce moment, c’est un autre visage d’eux que l’on peut découvrir. Avec l’aide de leurs éducateurs, cette fois, c’est ce qu’ils ont fait après qui leur vaut d’être mis en lumière. Par la peinture, ils ont pu exprimer leurs aspirations, leur vécu et aussi, leur prise de conscience.


Tout cela dans des tableaux exposés au tribunal. Comme une réhabilitation par l’art.

VOIR :

©guadeloupe

insertion par l'art 3


©P. Gonfier


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background