L’adieu à Théonor Casérus le guerrier « Damyiété » de Sainte-Marie

Article de du mercredi 30 septembre 2020

Théonor Casérus, figure emblématique du Nord Atlantique, a été inhumé, lundi 28 septembre 2020 au cimetière de Sainte-Marie. Le  danseur de « danmyé » a reçu un hommage de toutes les composantes de la tradition et du patrimoine martiniquais.

Daniel BÉTIS – Jean-claude SAMYDE


Tanbouyés, « ti -bwaté » et danseurs ont salué (lundi 28 septembre), une dernière fois sur le parvis de l’église notre dame-de-l’Assomption de Sainte-Marie, la mémoire du « Danmiétè » Théonor Casérus.

Sa veillée s’est déroulée au salon de recueillement de la ville de Sainte-Marie, dans une atmosphère très populaire.

Véillée Théonor Casérus 

Veillée Théonor Casérus 



©D. Bétis

Les danseurs se sont donnés à fond pour rendre hommage au maître Théonor, au son du tambour dans une frénésie de rythmes et de corps en mouvement.

L’homme était un expert en danmyé ou ladja, un art de combat traditionnel martiniquais né durant la période de l’esclavage.


 

Il est tombé dans cet art en regardant évoluer les grands danseurs de l’époque. 43 ans de vie commune et de merveilleux moments. Théonor était entrepreneur de travaux puis agriculteur, mais sa passion était le « danmyié.

Sa compagne, Martine Jupiter 

Un adieu poignant

La cérémonie religieuse en l’église Notre Dame de l’Assomption était célébrée par le prêtre Gilles Aizo. Dans son homélie, le curé a mis l’accent sur le mystère insondable de la mort et sur la vie éternelle.

Il a aussi évoqué la vie de Théonor avec des chants de toute beauté entonnés par la chorale des funérailles. Puis les tambouyés, des membres de la ronde bélè, ont rendu un hommage sur le parvis de l’édifice religieux.

veillée et obsèques de Théonor Casérus

Issu d’une famille ancrée dans la tradition 

Quand on évoque le nom Casérus, il sonne tradition et transmission. Sa famille est originaire de Bezaudin (Sainte-Marie). L’homme a grandi dans un quartier sous l’influence de Ti-Emile (chanteur), François dit Gwo Vikto (koumandè bèlè), Dulténor dit koki, (combattant de Danmyé).

Né en février 1930 Théonor Casérus a suivi le parcours de son père, tanbouyé, il avait aussi la passion des combats de coqs. Il a évolué dans le cocon familial avec son frère Félix et sa soeur Myrtha. 


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



Poursuivez votre lecture

UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background