La saison cyclonique 2019 est officiellement terminée dans l’atlantique nord

Article de du dimanche 1 décembre 2019

Selon les spécialistes français et des États-Unis, la saison cyclonique 2019 dans l’atlantique nord, s’est achevée hier (30 novembre 2019). Le bilan est de 20 phénomènes cycloniques avec entre autres, 2 ouragans de catégorie 5 dont Dorian qui a dévasté une partie des Bahamas.

Joseph Nodin


La saison des cyclones 2019 est terminée dans l’atlantique nord et en particulier dans notre région des Antilles.

Le bilan de la saison est de 20 phénomènes cycloniques, dont 2 ouragans de catégorie 5 (Dorian et Lorenzo). 16 phénomènes ont été baptisés. (Andréa, Barry,Chantal, Dorian, Erin, Fernand, Gabrielle, Humberto, Imelda, Jerry, Karen, Lorenzo, Melissa, Nestor, Olga et Pablo).

Fin officielle de la saison cyclonique 2019 dans l’Atlantique Nord

Bilan de la saison:

– 20 phénomènes cycloniques, dont

– 18 tempêtes

– 6 ouragans

– 3 ouragans majeurs

– 2 ouragans de cat.5

Le nom #Dorian sera retiré pour la liste de 2025, #Imelda et #Lorenzo pourraient l’être pic.twitter.com/uDOgk0jF7y

— Ouragans.com (@ouragans) November 30, 2019

À l’heure des comptes, c’est le terrible bilan de l’ouragan Dorian qui marque cette saison 2019. Le phénomène qui a touché la Martinique au stade de tempête tropicale le 27 août 2019, a ensuite dévasté la partie nord-ouest de l’archipel des Bahamas dès le 2 septembre 2019.

L’ouragan de catégorie 5 a touché deux îles du nord-ouest, Abaco et Grand Bahama. Le nombre de victimes et l’ampleur des dégâts restent difficiles à évaluer. Plus de 50 morts, plus de 200 disparus et près de 5000 sinistrés… 

C’est une tragédie à l’échelle d’une génération pour toute la nation.


(Hubert Minnis, le Premier ministre des Bahamas.

Le changement climatique peut-il avoir une influence sur la fréquence et la puissance des cyclones ?



« En l’état actuel des connaissances, il n’est pas possible d’évaluer quelle est l’influence des activités humaines sur les changements de l’activité cyclonique observés au cours du XXe siècle. Par contre, pour le XXIe siècle, les simulations effectuées par les modèles climatiques montrent une possible baisse de la fréquence des cyclones tropicaux sur l’ensemble de la planète. Dans le cinquième rapport du GIEC (2013), les experts estiment aussi que les plus gros cyclones seront probablement plus puissants, avec des vents maximum plus élevés. Les précipitations liées aux systèmes cycloniques devraient être également plus intenses », indique météo France.

Se (Ré)habituer au risque cyclonique

Lors du passage de l’ouragan Dean en 2007, nombre de quartiers de Martinique sont restés sans eau et sans électricité pendant plusieurs semaines. Le territoire n’a pas subi l’oeil d’un cyclone depuis près de 100 ans, selon les spécialistes, mais il faut être prêt à chaque saison cyclonique. Solidifier son habitation, faire les réserves adaptées à la circonstance.

« Demandez aux gens des Bahamas s’ils étaient prêts (…) Pas complètement« , observe Jean-Noël Degrace, le chef du centre de météo France en Martinique. Chacun doit se préparer dès maintenant en vue de la prochaine saison (juin à novembre ). C’est ce qui s’appelle s’inscrire dans la logique de la culture du risque.


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background