La Région Sud vous souhaite une bonne Fête des Terrasses !

Article de du mardi 30 juin 2020

Réalité culturelle, « s’asseoir à un café » est une seconde nature en France. Qui n’a pas rêver durant ce confinement d’aller s’assoir à une terrasse, soit le matin pour un café en lisant son journal ou pour l’apéro avec des amis après le boulot ?

La terrasse, une habitude très française

Comme souvent, nous tenons nos habitudes du passé. S’asseoir à une table, profiter du moment présent remonterait à la Belle Époque à Paris. Ce moment particulier de l’après grande guerre, ses morts par millions et sa légion d’horreurs a suffisamment marqué les esprits pour avoir cette envie de savourer le moment présent comme si c’était le dernier avec des personnes de l’entourage ou bien en créant des liens spontanément par des rencontres fortuites dans le cadre d’un café. Après la grande dépression de la fin du XIXe siècle suit l’ère des progrès sociaux et techniques. Les bicyclettes envahissent les rues, tout comme les photographes, soucieux d’être les témoins de leur époque. Plus spectaculaire encore, l’électricité se déploie dans les industries, les habitations, les lieux de rencontre… La guerre 14-18 n’aura pas raison de l’allégresse qui s’est emparée des parisiens au début de ce siècle, au contraire. Au lendemain du conflit, les Français veulent retrouver la légèreté d’autrefois. Les années 1920-1930 voient naître de grands cafés à Montparnasse et sur les Champs-Élysées, dont l’architecture témoigne de la joie de vivre qui s’empare de la capitale française après la première guerre mondiale et gagne le territoire tout entier.


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background