La Martinique au bord de la pénurie d’eau

Article de du mercredi 20 mai 2020

Le débit d’eau des rivières s’amenuise. Les captages sont en souffrance. Le maire du Gros-Morne tire la sonnette d’alarme. Gilbert Couturier a fait, mercredi 20 mai, le point sur la situation sans précédent. « Il y a risque de pénurie dans les jours à venir » 

Christine Cupit


Le Gros-Morne, réservoir de la Martinique en eau est à sec.


Le niveau des rivières est au plus bas. Les trois captages, à Gommier, Vérié et Jouvence sont en souffrance.


C’est la Société Martiniquaise de l’Eau qui a alerté la municipalité.

En début de semaine, l’opérateur et l’équipe municipale se sont rendus sur le terrain. Le bilan est plus qu’inquiétant. On n’a jamais connu cela auparavant, explique Gilbert Couturier, maire du Gros-Morne et conseiller communautaire (Cap Nord).

Gilbert Couturier maire du Gros-Morne

Des solutions existent déjà, pour faire face à une éventuelle pénurie d’eau générale, comme la livraison de bacs d’eau, par la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique). 


Mais cela reste insuffisant. On envisage aussi, d’installer des citernes dans les quartiers.

Gros-Morne

Les captages sont en souffrance.



©Cap/FB/ Mairie du Gros-Morne

La municipalité du Gros-Morne a également prévu des réunions, pour sensibiliser les riverains et les inciter à utiliser l’eau potable avec parcimonie : pas de lavage de véhicule, pas d’arrosage et pas de remplissage de piscine. Pour le reste, nous restons tributaires de la météo.


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background