Il n’y aura pas de lambi frais dans vos assiettes, ni cette année, ni en 2021 !

Article de du jeudi 1 octobre 2020

Les fans de ce mollusque devront prendre leur mal en patience…


Comme évoqué, en février dernier, la pêche au lambi est interdite, cette année. La préfecture vient de le confirmer par communiqué.

C’est ce jeudi 1er octobre 2020 qu’aurait dû s’ouvrir la saison du lambi, pour s’achever le 31 janvier 2021.

Ce savoureux mollusque est très apprécié des Guadeloupéens, en fricassée, grillé, frit, dans un bokit ou une crêpe, sur une pizza… enfin bref, « an tout sos« , comme on dit chez nous ! Et, évidemment, il est meilleur fraichement pêché !


Mais les amateurs de ce met devront attendre l’année prochaine pour s’en délecter… à condition que la ressource se soit reconstituée.

En tout cas, cette année, sa pêche est interdite.


 

Victime de surexploitation

Dès le 20 février 2020, le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des îles de Guadeloupe (CRPMEM), a proposé au préfet de ne pas ouvrir la saison du lambi. Cela en raison d’une surexploitation. 

La pêche aux lambis est normalement réservée aux seuls professionnels ; elle se pratique en apnée et au trémail (filet de pêche composé de trois rangées de mailles inégales, utilisé pour les captures en eau peu profonde). En dehors des périodes dédiées, elle est interdite, pour tous, en Guadeloupe.


Mais des amateurs la pratiquent tout de même, en dehors de toute réglementation, notamment de poids et de taille des prises. Il résulte de ces pratiques une raréfaction de la ressource


 

« Les services de l’État sont mobilisés pour faire respecter la réglementation« 

Dans son communiqué, la préfecture annonce la couleur.


D’abord, le préfet approuve, par arrêté préfectoral, la proposition du CRPMEM : aucune pêche de lambi ne sera autorisée pour la saison 2020/2021. Mais ce n’est pas tout !

Cette mesure pourrait être prolongée sur 3 ans après évaluation de la ressource, par le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins des îles de Guadeloupe.

Préfecture de la Région Guadeloupe

Charge à la direction de la mer de Guadeloupe de coordonner l’action des services de l’État, dans le domaine du contrôle des pêches.


Un dispositif spécifique sera mis en oeuvre, pour arrêter et sanctionner les contrevenants.

Qu’il s’agisse de la pêche illégale du lambi, ou de la détention illégale de ce coquillage, les contrevenants s’exposent à des amendes administratives et des sanctions pénales, qui peuvent aller jusqu’à 22 500 € et six mois d’emprisonnement.

Préfecture de la Région Guadeloupe

A bon entendeur…


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background