Face à l’urgence sanitaire, la Région Sud soutient les banques alimentaires

Article de du samedi 28 novembre 2020

Vie Associative |

L’évolution des phénomènes de pauvreté et de précarité, liée aux crises successives, participe à la détérioration du lien social et à l’aggravation d’une pauvreté déjà installée, affectant des publics de plus en plus diversifiés. À ce titre, la Région Sud oriente son intervention dans le domaine alimentaire, en soutenant les banques alimentaires, acteurs clés du réseau des solidarités. 549 300€ y ont été consacrés en 2020.

L’année 2020, marquée de plein fouet par une crise sanitaire inédite, a plongé les populations les plus fragilisées dans une précarité accrue et les conséquences économiques et sociales qui en découlent n’ont fait qu’accentuer les difficultés dans les ménages, et vont se traduire par une hausse très importante de la pauvreté. 

Le partenariat avec les banques alimentaires

La Région Sud compte 5 banques alimentaires qui assurent une mission de proximité avec les partenaires locaux. Aujourd’hui, plus de 16 millions de repas sont servis à environ 240 000 bénéficiaires en difficulté sur l’ensemble du territoire. La Région intervient dans le cadre d’une convention qui se décline autour de 4 axes : 

  1. La professionnalisation des salariés et bénévoles 
  2. La dynamique de réseau
  3. Le soutien logistique 
  4. Les actions de sensibilisation et de citoyenneté dans les établissements scolaires 

Chaque année, le soutien de la Région s’élève à 211 500€. En juin 2020, pour faire face aux surcoûts d’activité liés aux besoins alimentaires durant la crise sanitaire, une aide complémentaire de 81 000€ a été votée en Assemblée Plénière. 

Le partenariat avec les Restaurants du coeur

Le réseau des Restaurants du coeur est doté de 6 associations départementales et de 112 centres d’accueil dont 4 centres itinérants. Les Restaurants du coeur accueillent et accompagnent environ 600 000 personnes et distribuent près de 9 millions de colis-repas.  Chaque année, la Région Sud les soutient, à hauteur de 132 000€. En 2020, toujours dans ce contexte sanitaire précaire, 19 000€ ont été attribués à 5 Restaurants du coeur. 

Le soutien aux épiceries sociales

Dans ces épiceries solidaires, un libre-service alimentaire et d’hygiène de première nécessité est proposé aux familles dans le besoin, à moindre coût. La Région Sud intervient à hauteur de 2 000€ pour chaque épicerie sociale sur l’accompagnement éducatif des bénéficiaires dans la gestion du foyer.  En 2020, ce sont 7 épiceries sociales situés à Marseille ( 7è et 11è arrondissements), Aubagne, Hyères, Draguignan et Manosque qui ont été aidées, pour un total de 14 000€.

Le soutien aux épiceries étudiantes

Dans le cadre du volet « Innovation sociale » de l’association « Fédération Aix-Marseille Interasso », la Région Sud a soutenu la mise en oeuvre de 3 épiceries étudiantes à hauteur de 5 000€.  Durant le premier confinement, 15 000 colis alimentaires et hygiène ont été distribués aux étudiants. De plus, une aide de 4 000€ a également été votée en faveur de l’épicerie étudiante de La Garde en octobre 2020. 

Par ailleurs, toujours en réponse à la crise sanitaire, 2 subventions ont été votées en faveur des CROUS de Marseille, de 50 000€, et Nice, de 30 000€, dans le cadre du financement de repas et de bons d’achats alimentaires. 

Lors de cette manifestation qui s’est tenue dans les locaux de la Banque Alimentaire des Bouches-du-Rhône, à Marseille, Renaud MUSELIER, Président de la Région Sud, Président de Régions de France, s’est engagé à faire approuver les termes d’une convention triennale de 2021 à 2023 entre la Région et 5 banques alimentaires, lors de l’Assemblée plénière du 18 décembre prochain. Un engagement qui prend corps avec une lettre d’intention, consultable ici. 


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis



UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background