Assises : le procès de Kerry Ferdinand accusé des meurtres de Leila Laviolette et de ses deux garçons de 3 et 6 ans

Article de du mercredi 9 septembre 2020

Leila Laviolette et de ses deux garçons âgés de 3 et 6 ans ont été tués le 18 Septembre 2017 alors que soufflait l’ouragan Maria. Ce mercredi 9 septembre 2020 à Fort-de-France débute le procès de Kerry Ferdinand, le présumé coupable du meurtre de Leila Laviolette et de ses deux garçons.

Bianca CARETO – Jean-claude SAMYDE


Ouverture ce mercredi 9 septembre à Fort-de-France du procès de Kerry Ferdinand, le présumé coupable des meurtres de Leila Laviolette et de ses deux garçons âgés de 3 et 6 ans. Ils ont été tués le 18 Septembre 2017 alors que soufflait l’ouragan Maria.

L’accusé du triple meurtre par arme blanche, Kerry Ferdinand entretenait une relation extra conjugale avec l’enseignante de 34 ans. Le soir du meurtre, elle lui annonce sa nouvelle liaison alors qu’ils sont séparés depuis un mois.

L’information ne passe pas auprès de l’accusé. Pris de colère, il lui tranche la gorge de Leila Laviolette avec un couteau avant de réserver le même sort à ses deux enfants.


Une fois qu’il quitte le domicile de la victime, il contacte un marabout. Il lui demande d’utiliser la magie pour le blanchir car il ne veut pas que la police découvre qu’il a tué sa compagne. 


Le lendemain, le marabout, va lui-même se rendre au commissariat pour dénoncer les faits. Il va même aider les policiers à trouver le lieu du crime.

Dans la même journée, les enquêteurs procèdent à l’interpellation de Kerry Ferdinand. Après avoir contesté pendant plusieurs heures, il finit par reconnaitre les faits.

Il a expliqué que lundi après-midi (18 septembre 2017), alors que soufflait l’ouragan Maria, il s’était rendu au domicile de sa maîtresse et avait alors appris que celle-ci entretenait une nouvelle liaison. Pris de colère, il l’a tué à l’arme blanche, avant de réserver le même sort à ses deux enfants. Il a précisé qu’il avait ensuite quitté son domicile, avant de se débarrasser de l’arme du crime et de ses vêtements. Il avait alors regagné le domicile de sa compagne » (une autre femme avec laquelle il est en couple).

Renaud Gaudeul, procureur de la République

L’homme de 33 ans, originaire de Sainte-Lucie, encourt une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Le procès débute ce mercredi 9 septembre et se tiendra jusqu’au lundi 14 septembre. 


Opinions des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.* Champs requis


J’accepte les conditions et la politique de confidentialité


UNITED RADIO

Current track

Title

Artist

Background